Le donjon et le prieuré de Saint-Pierre



A l'emplacement du lieu appelé "le Donjon", s'élève encore un bâtiment qui est un vestige de l'ancien prieuré de saint-Pierre. Cette construction remaniée à de nombreuses reprises, fut ravagée par un incendie en 1693.
Il s'agit d'un reste de l'église saint-Pierre, à l'époque où le village était divisé en deux paroisses : celle de Notre-Dame et celle de saint-Pierre.

Cette église, alors appelée "l'église haute", en opposition à celle de Notre-Dame située en contrebas, faisait partie du prieuré qui avait été fondé par Gauthier III, seigneur du Vexin, le 02 février 1055.
Ce prieuré, de l'ordre de saint-Benoît, dépendait de l'abbaye de saint-Père-en-vallée près de Chartres, à laquelle Gauthier III fit don de tous les biens qu'il possédait à Liancourt-saint-Pierre.

En 1059, la fondation est approuvée par le roi de France Henri Ier.
Le 07 janvier 1117, le roi Louis VI dit 'le Gros", prend Liancourt sous sa protection, confirmant les fondations et donations des divers seigneurs qui avaient enrichi la paroisse saint-Pierre.
Le prieuré possédait un corps de ferme et exploitait à la fin du XVIIIème siècle, l'équivalent d'un revenu de 2955 livres en terres et en bois.

Il existait jadis un colombier dans la cour et un petit cimetière autour de l'église.
L'église saint-Pierre, le prieuré et les immeubles qui en dépendaient, y compris le moulin sur la rivière, furent aliénés le 30 septembre 1791, en vertu de la loi du 03 juin précédent.

Le dernier prieur de la paroisse saint-Pierre fut Louis-benoist Lopez et le dernier curé fut Guillaume Arsac, qui devint par la suite vicaire de la paroisse Notre-Dame après la réunification des deux paroisses en 1791.

L'église saint-Pierre possédait deux autels latéraux, l'un dédié à la sainte Vierge, l'autre dédié à saint-Nicolas. Il y avait 8 bancs d'un côté et 6 de l'autre. Ils furent transportés  dans l'église Notre-Dame en janvier 1792.

Le 14 août 1793, dans une séance extraordinaire, le conseil décida que le mobilier de l'ancienne église serait vendu au lieu d'appartenir à l'église Notre-Dame.

En souvenir de l'ancienne paroisse, on a perpétué l'usage d'un feu de joie, traditionnellement le 28 juin, veille de la saint-Pierre.
Le feu de la Saint-Pierre est aujourd'hui organisé chaque année par le Comité des fêtes et activités.



  


le donjon

le donjon

ancienne église saint-Pierre désaffectée en 1791

sentier du donjon

sentier des amoureux (autre nom du sentier du donjon)

vue de l'ancienne église saint-Pierre



mise en ligne : 14 octobre 2007          mise à jour : vendredi 9 novembre 2018Webmaster : benjamin.velluet@gmail.com